LE DEFI MAJEUR DU CHANGEMENT SE SITUE AU NIVEAU EMOTIONNEL ET NON PAS RATIONNEL

La conduite du changement dans les entreprises s’avère souvent plus complexe que prévu. Il arrive, en effet, que certains changements remportent une faible adhésion auprès des salariés. Un examen des impacts « objectifs » d’un changement sur les conditions de travail ne suffit pas à prédire le niveau d’adhésion que ce changement suscitera. Il est nécessaire de compléter cette évaluation par la prise en compte de la dimension subjective du changement.

L’objectif est en définitive de vivre le changement comme une opportunité de mieux faire plutôt que comme une contrainte à subir.

Changements dans l'entreprise

Mettre en place un accompagnement humain des transformations

Pourquoi ?

  • Créer l’adhésion et le changement comportemental nécessaires au succès d’un projet
  • Prévenir le stress dans les restructurations
  • Soutenir les équipes projet sous haute pression

 

Comment ?

  • Anticiper les impacts du projet sur les RPS et la QVT : études d’impact humain
  • Aider les dirigeants à mobiliser les équipes sur la dimension émotionnelle
  • Animer des ateliers d’expression des émotions hostiles et positives
  • Identifier et mettre en avant les salariés les plus positifs face au changement
  • Accompagner les équipes qui en ont besoin
  • Développer des pratiques de reconnaissance des efforts d’adaptation et des premiers succès
  • Renforcer les savoir-faire utiles au changement : agilité, résilience, créativité

Partager cette page

FacebookTwitterMore...