Skip to content
Tél. : 01 42 96 92 62

Processus d’épuisement professionnel liés aux facteurs de risques psychosociaux

frederic.chapelle_BDArticle de Frédéric Chapelle publié par Elsevier Masson au nom de l‘Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive

Il y a une cinquantaine d’année, au Japon, a été décrit le phénomène de karoshi : la mort par infarctus ou par accident vasculaire cérébral en lien avec les conditions de travail. Différents troubles sont progressivement apparus dans le monde du travail en Occident comme le workaholism, l’épuisement compassionnel, le burn out ou encore le bore out. Ces troubles correspondent à des processus psychologiques qui se mettent en place en réponse à des facteurs de risque psychosociaux comme la surcharge de travail, la perte de sens au travail, la surexposition à l’empathie. . . et aboutissent au final à un épuisement physique et/ou psychique et/ou émotionnel et/ou compassionnel. Tous ces processus peuvent aboutir à des épuisements pouvant se compliquer sur le plan médical de pathologies qu’elles soient somatiques ou psychiatriques, et sur un plan plus général d’accidents ou d’erreurs professionnelles. Le terme de burn out est devenu le principal terme pour parler d’épuisement professionnel alors que d’autres processus d’épuisement existent n’incluant pas les mêmes types de facteurs de risques psychosociaux ni les mêmes profils psychologiques. Nous proposons une modélisation des différents processus d’épuisement professionnel avec leurs particularités et leurs proximités. Nous présentons les modalités de prises en charge psychothérapeutiques de ces processus d’épuisement.

pdficon

Lire l’intégralité de l’article