"Comment manager des équipes dispersées par la crise ?"

Comment manager des équipes dispersées par la crise ?

Les contraintes sanitaires qui s’appliquent en France depuis mars ont eu deux conséquences sur les collectifs de travail :

  • Le télétravail s’est installé dans de nombreux secteurs d’activité et fonctions de l’entreprise
  • Les espaces physiques de travail sont très contraints (port du masque, distanciations, jauges de présence,…), générant leur part de pénibilité.

Aujourd’hui de nombreuses équipes sont dispersées : certains de leurs membres sont en télétravail permanent, d’autres alternent entre télétravail et présence sur site, d’autres enfin ont retrouvé leurs bureaux à plein temps. Tout ceci rend difficile l’animation du collectif et le soutien des personnes.

Cela taraude les managers depuis que nous les accompagnons pendant cette crise :

« Comment bien m’occuper de mon équipe dans ce contexte si difficile, et à distance ? »

Les chercheurs n’ont pas attendu la crise du COVID-19 pour mettre au jour les effets de cette dispersion sur la santé psychologique et les pratiques de management. Taskin (2006)[1] rappelle notamment que le contexte de télétravail, parce qu’il rend les collaborateurs moins visibles et réduit drastiquement les occasions d’interactions entre collègues, peut inciter les managers à tomber dans le piège de l’excès de contrôle, à mettre de côté le partage de connaissance ou à oublier de se préoccuper des questions de développement professionnel. Les relations deviennent plus transactionnelles. Les réflexes de solidarité peuvent s’éroder.

Alors que faire ? Sur quoi agir en tant que manager ? Et comment, lorsque l’on est coincé chez soi devant son écran ?

 

Pour répondre à ces questions, nous allons vous proposer dans les prochaines semaines, une série d’articles qui tenteront de répondre de manière pratique aux questions que nous ont posées les managers ces derniers mois.

Nous commencerons par la convivialité à distance. Animer la convivialité en télétravail a constitué un enjeu pour les managers, dès les premiers jours du confinement. Mais elle a moins de saveur seul, face à son écran, qu’ensemble autour de la machine à café. Certaines équipes ont été très créatives, ont imaginé des formats ludiques et efficaces, d’autres ont pu considérer ces rituels conviviaux comme forcés, inadaptés.

Nous allons donc tenter de faire la part des choses en adressant les questions suivantes : A quoi sert la convivialité, en particulier en contexte de crise ? Qu’est-il possible de faire à distance ? Les virtual cafés sont-ils utiles ? A quelles conditions ? Comment « se tenir chaud » dans cette période troublée ? Comment impliquer intelligemment équipes sur site et équipes à distance ?

Nous espérons que cette série d’articles vous sera utile et que vous y trouverez des réponses pratiques et faciles à mettre en œuvre.

 

[1] Taskin, Laurent. Télétravail : les enjeux de la déspatialisation pour le management humain. In: interventions économiques, vol. 34, P. 73-94 (02/2006)

Adrien Fender, Senior Manager Stimulus